Le parrain de la fête de la Saint Charles 2018, Feu Monsieur Benoit-Pierre Benga, est issu d’une des plus anciennes familles noires résidant sur l’Ile de Gorée.  Sa vie, empreinte d’humilité et de foi, est tout un itinéraire.

Feu Benoit-Pierre Marie Martin Jean Louis Ambroise Benga, affectueusement appelé Quinot, est né le 8 janvier 1932 à Dakar. Il est décédé le 28 novembre 2012 dans cette même ville qu’il aimait et chérissait tant.

Biographie de Jean BENGA Gorée, 1852 – Conakry 1896 Licencié en droit criminel, il siège à la Cour d’Assises de Gorée-Dakar. 1886-1887 : Notaire à Saint-Louis 1893 – 1894 : Notaire à Dakar
Feu Jean BENGA Gorée, 1852 – Conakry 1896 Licencié en droit criminel, il siège à la Cour d’Assises de Gorée-Dakar. 1886-1887 : Notaire à Saint-Louis 1893 – 1894 : Notaire à Dakar

Après ses études primaires à l’Institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar, il entre à 11 ans au Lycée Van Vollenhoven où il obtient le baccalauréat Série A Classique Philosophie-Lettres.

Michel Benga, père de Benoit-Pierre Benga
Feu Michel Benga (1892-1957) trésorier payeur de l’AOF

Cette période est bercée par une ambiance insouciante entre les rues Jules Ferry, de Bayeux, Félix Faure, Dr Thèze et l’ile de Gorée. Et Quinot, à côté de ses études, milite dans l’action catholique comme chef scout et comme membre  de l’Union de la Jeunesse Catholique (UJC).

Il obtient ses Certificats de Grammaire et de Philologie en langue anglaise à l’Université de Montpellier et ses Certificats de Littérature Etrangère et Etudes pratiques à l’Université de Grenoble.

La fin des années 50  est le début d’un processus de décolonisation accélérée. Quinot s’installe à Paris. Il est militant actif dans les milieux étudiants laïcs, notamment à la Fédération des Etudiants d’Afrique(FEANF). Il est tout aussi actif dans le mouvement catholique (JEC, Scouts de France, Aumôneries des Etudiants d’outre-Mer où son épouse Espérance Seynnes dite Espé avait en charge le secrétariat.

Ensuite Quinot entame par l’Algérie un long périple africain qui prend fin au début des années 1980. Il s’engage dans les Brigades Internationales organisées dans la guerre de Libération contre la présence française en Algérie. Il sert alors dans les montagnes de l’Aurès ou Wilaya 1, à Sétif et à Constantine.

Dans les années 70, il occupe un poste d’enseignant successivement à Fort Lamy (actuellement Ndjamena) au Tchad sous le régime du Président Ngarta Tombalbaye, puis en Centrafrique et en Côte d’ivoire.

De retour au Sénégal, il enseigne Kaolack où il dirige le Collège Pie XII un moment. Il a également travaillé étroitement avec le Pr Pathé Diagne dans le cadre du Mémorial Gorée-Almadies. Il devient, dans le même temps, le tuteur de nombreux étudiants tchadiens à Dakar.

Accomplir le service  dans l’Eglise occupera les dernières années de sa vie terrestre. Quinot s’engage dans la Vie Montante, Mouvement chrétien des retraités, dont il est membre fondateur aux cotés de feu Blaise Diémé, Tante Marianne Sohai, Tante Marie Louise Potin Gueye, Tontons Emile Senghor et Henri Diop, Jean Christophe Sagna et tant d’autres, pour une place plus effective des Ainés dans la société. Il assure dans l’exercice de ses responsabilités une autorité reconnue, résultat de sa force de travail, de responsabilité liés à un sens peu commun des relations humaines.

Me François Xavier Benga
Me François Xavier Benga (1885, Dakar- 1953, Châteauroux). Avocat, bâtonnier de l’Ordre des avocats de Châteauroux: 1936-1937)

Gorée, le Royaume d’enfance d’où naquit ses parents, Michel Benga et de Madeleine Mendy tenait une place particulière dans son cœur et sa vie.

Cette ile majestueuse lui restait attachée, notamment à travers l’Union des Goréens, association dont les origines remontaient aux années 1920 et qui fut structurée en 1946. Quinot y assure la charge du recensement des familles de la Diaspora sous la présidence de feu Tonton Urbain Diagne en compagnie de Tonton Larry Diouf (qui vient de nous quitter il y a quelques jours). Il participe aux comités scientifiques de nombreuses manifestations sur l’Ile –mémoire au Sénégal et à travers le monde.Quinot était un homme humble, généreux tourné vers l’avenir, attaché à son Église, à ses parents notamment la parentèle léboue et musulmane que nous saluons à travers ce qui fait la stabilité de notre cher Sénégal : Le dialogue islamo chrétien. Dignité, Foi et Espérance l’ont accompagné toute sa vie dans l’église universelle.

Mbengua Louis Mbor Bouya yaar Das ma ca Sali. Repose en paix par la Miséricorde de Dieu : AMEN !

Tes enfants, toute la grande famille BENGA qui t’aiment tant et ne t’oublient pas!

Papa,  Mame Quinot, Tonton Quinot, Quinot pour tes condisciples, proches et amis, nous  continuons ton œuvre en faisant siennes tes valeurs résumées en une trilogie : Savoir –être, savoir- vivre et savoir-faire.

 

 

Partager nos contenus